Le e-chicha

Les tentatives d’arrêt au cours de la dernière année réalisées par les fumeurs quotidiens ont été mesurées à partir des questions : « Avez-vous déjà arrêté de fumer volontairement au moins une semaine ? Le hit en gorge, par exemple, très fort avec le tabac, est fortement adouci avec la chicha électronique. Une simple bouffée est presque égale au volume de fumée inhalé avec une cigarette entière, selon le site internet l’Atlas du tabac, publié par la Société américaine du cancer et la Fondation mondiale du poumon. Elle bannit toute utilisation du tabac et remplace la fumée toxique par la vapeur, essentiellement composée d’eau.

Le mécanisme du narguilé permet d’envisager une utilisation simultanée du même appareil par plusieurs fumeurs, comme cela se voit parfois en dehors des sociétés où son usage est traditionnel et où l’instrument peut être au cœur d’une pratique sociale commune.

Nos précédentes études avaient montré que chez les sujets fumeurs de cigarette la réduction de la capacité de diffusion malgré une spirométrie normale était associée à un risque de développer un BPCO. Les fumeurs qui souhaitent arrêter la cigarette pour basculer vers l’ecigarette trouveront leur bonheur dans le monde de la vape. Les femmes et les hommes fumaient le « Galyans » (du verbe « √ḡlā », qui fait des bulles) aussi bien dans la sphère privée que publique, et même dans les écoles où professeurs et élèves « chichaient » durant les cours. Fumer un narguilé nous fait en effet absorber à 125 fois plus de fumée, 25 fois plus de goudron, 10 fois plus de monoxyde de carbone et 2,5 fois plus de nictione qu’une clope classique. La chicha fait son entrée aux États-Unis et en Europe dans les années 1980. À partir de ce moment, la signification de la chicha et celle du narguilé ne sont plus les mêmes. La chicha électronique s’adresse aux vapoteurs qui veulent vaper sans nicotine et inhaler de gros nuages de vapeur.

Son format tubulaire, très fin dans certains cas, est peu résistant aux chocs. En effet, tout commence dans l’allumage de la chicha et plus précisément du tabamel. Les vapoteurs qui souhaitent avoir un tirage modéré de la vapeur, tantôt serré tantôt aérien, ne peuvent pas non plus l’utiliser. Celles et ceux qui souhaitent rester au plus proche des effets de la cigarette avec leur e-cigarette ne devraient donc pas choisir une e-chicha, avant tout faite pour reconstituer les sensations d’un narguilé classique et non pas celles d’une cigarette de tabac. Il faut quand même modérer cette idée car en proportion il y a beaucoup moins de nicotine dans le tabac à chicha que dans une cigarette classique.